La couleur rose a des connotations dans lesquelles je ne me retrouve pas beaucoup (Barbie, girly et compagnie) et pourtant je L’ADORE – du moins dans ses nuances chaudes à neutres, assez « naturelles », qui tirent vers le pêche, le terracotta ou le vieux rose. Aucune autre teinte ne me communique cette douceur chaleureuse et apaisante à la fois, pleine de bonnes ondes sans être électrique ou agressive.

En accumulation, elle peut vite être too much à mon goût, mais bien dosée, je la trouve ultra chouette à porter – surtout au printemps-été, quand ma peau est déjà légèrement hâlée et s’accorde mieux à ses teintes.

Pour éviter de tomber dans un style sucré et régressif qui ne me correspond pas (je n’ai rien contre, c’est une simple question de sensibilité personnelle !), j’applique toujours quelques petites astuces très basiques:

  • Éviter le total-look pink: à moins qu’il ne s’agisse d’une robe, ma silhouette entière n’est jamais toute rose – je préfère avoir seulement un top, un pantalon OU un accessoire de cette couleur.
  • Contraster la coupe: si l’on choisit une pièce à la coupe déjà ultra girly (jupon, volants, manches ballons, ou que sais-je) en coloris rose, forcément, l’effet est décuplé ! Sur une pièce à la coupe plutôt loose ou même un peu boyish, au contraire, le rose me semble créer un contraste intéressant, plus équilibré.
  • Privilégier les tissus d’aspect naturel: je trouve que les tissus un peu texturés comme les mélanges à base de lin, le coton, etc, « adoucissent » d’une certaine manière le caractère sucré du rose en lui donnant un fini moins lisse, moins apprêté – au contraire d’un tissu satiné par exemple.
  • Combiner avec des pièces plus neutres: lorsque je souhaite porter une pièce rose assez féminine, je l’associe généralement à des pièces de style plus neutre (casual, voire légèrement masculin) pour calmer le jeu – par exemple un jean boyfriend, un t-shirt loose…

Avec cette stratégie globale, je m’y retrouve, et je peux porter ma couleur chouchoute sans trahir mon style – donc sans avoir l’impression d’être déguisée.

Je vous en montre un exemple aujourd’hui avec ma nouvelle blouse vieux rose Balzac Paris (sa coupe loose et son tissu très organique sont parfaits) et mon mom jeans Ekyog de l’année dernière, que je n’avais pas encore présenté ailleurs qu’en story Instagram.

L’ensemble est certes féminin et plutôt élégant mais sans effort, toujours assez casual, loose et simple comme j’aime. Dommage que je n’aie pas de mocassins ou de sandales marron pour mieux les accorder à ce genre de camaïeu – voilà encore un point à ajouter à mon dressing raisonné un jour !

 

Laisser un commentaire

Test Article 05

Fermer le panneau